Après un peu plus de 3 semaines d'hospitalisation dont plus de la moitié en isolement, je suis de retour à la maison.

Dans l'ensemble ça s'est bien passé. Un voisin grincheux de 90 ans au début. Le 29 mars, forte chimio, puis deux jours plus tard, l'autogreffe des cellules prélevées début mars. Puis mise en chambre seul.

Chanceux durant la période d'isolement : une chambre claire donnant sur l'entrée de l'hôpital, ensoleillée, avec douche et vue sur la tour Eiffel ! Pas ou peu de nausées, pas de douleurs (en particulier dans la bouche), un épisode fièvreux nocturne qui m'a valu une nuit agitée avec notamment 3 prises de sang dans les bras doublées de 3 prises de sang par le cathéter et des prises de température répétées.

Des rencontres inattendues : l'une des infirmières dont j'ai découvert le nom lors d'une transfusion n'est autre que la nièce d'un ancien client du cabinet, et l'un des infirmiers a eu le même médecin traitant que moi ! Le monde est petit.

Pour la nourriture, inutile de noter l'adresse. Pendant cette période, à chaque repas j'ai droit à un coca cola portant une étiquette à mon nom !

 

IMG_4468

 

Retour donc avec un soleil printannier mais un vent un peu frisquet. Le parfum de la glycine et du muguet dans le jardin ont bien agrémenté le retour. Un mois pour reprendre une activité et une alimentation normales. 

DSC06227

Je me prépare en vue du 4 juin : le pique nique familial dans le jardin d'un de mes beaux frères, ce qui faisait partie des objectifs à atteindre voilà maintenant plus de six mois.

Prochain rendez vous médical le 23 mai, pour le début de deux phases de consolidation : chimiothérapies analogues à celles entamées en octobre. Fin des deux phases vers le 20 juillet. Le tout aura duré les neuf mois prévus au protocole.

Merci beaucoup pour les manifestations de soutien, les visites, ou par téléphone, s.m.s. ou e-mail, ces soutiens m'ont bien aidé durant ce séjour, notamment à passer le temps pour y répondre.