Une analyse de sang par électrophorèse, effectuée en décembre 2004, a mis en évidence une gammapthie monoclonale IgG lambda asymptomatique.
Un myélome. Un cancer.
Une surveillance médicale régulière mise en place depuis cette époque a permis de mesurer et surveiller l'évolution régulière de la maladie qui est demeurée asymptomatique.
Début 2005, seuls ma douce moitié, notre fils et sa conjointe, mes associés de l'époque et des amis (dont mon médecin traitant puisque c'est lui qui a repéré l'anomalie) ont été informés par moi, P. ayant, c'est compréhensible, un peu élargi le cercle.
J'ai préféré ne pas en faire état, d'une part compte tenu des calvaires vécus d'abord en 2005 par mon beau frère et ma soeur puis en 2006 par ma belle soeur et mon frère, d'autre part parce que je n'avais mal nulle part (pas de symptomes).
En dehors de visites régulières à l'hôpital Saint Louis, j 'ai donc vécu parfaitement normalement durant douze années.